Améliorez vos taux d’ouvertures et de clics

VOTRE OBJET, PREHEADER ET NOM EXPEDITEUR EN PREMIÈRE LIGNE !

L’objet de votre newsletter doit être court (maximum 77 caractères, 60 pour apparaître en entier sur Outlook).
Il doit taper à l’œil, donner une image professionnelle et appeler à l’action. L’élément le plus important doit être au début de l’objet.
Limitez les majuscules et la ponctuations et évitez les mots interdits. Augmentez votre taux d’ouverture en personnalisant l’objet avec le nom et prénom du destinataire ou en incluant une actualité forte « C’est la Saint Valentin!… ».

Le preheader est la première ligne de texte de la newsletter et apparaît dans les bulles Outlook ou à coté de l’objet (avant ouverture). Il doit répondre et apporter des précisions à l’objet pour donner envie d’ouvrir le mail. Cette ligne est redoutablement efficace sur les téléphones.

Le nom expéditeur doit être rassurant. Préférez Service Support ou commercial [Sociéte] si l’entreprise est connue du destinataire. Cela peut-être aussi une prénom réel pour humaniser la relation « Julie de [Société] » et maintenir une relation proche. Faire correspondre la signature en bas de mail.

ENVOYEZ AU BON MOMENT

Que ce soit une heure dans la journée ou lors d’un parcours client, le timing d’envoi influence grandement le taux d’ouverture. Il faut fournir au destinataire l’information quand il s’attend à la recevoir. La régularité dans vos newsletters (tous les mardis matin par exemple) est aussi un facteur déterminant pour les taux d’ouverture. Le real-time marketing consiste à envoyer suivant le fuseau horaire du pays du destinataire la newsletter au bon moment (à 9h le matin par exemple). En ciblant les destinataire par Pays ou fuseaux horaire.

LA QUALITÉ DES CONTACTS PLUTÔT QUE LA QUANTITÉ

Avec plus de 20000 mails générés toutes les secondes, votre message doit sortir du lot et vous démarquer. Il vaut mieux une petite base de donnée ré-active plutôt qu’une grande base de donnée obsolète, surtout pour l’avenir de votre marque. Maintenez une liste de diffusion propre, sans hardbounce (gérés automatiquement sur Mail Next). L’envoi de mail trop classés en spam ou non-lus par l’ensemble de vos destinataires nuit grandement à votre réputation et vos futurs envois.

LE NOMBRE DE CLICS: UN GAGE DE QUALITÉ

Plus vos newsletters génèrent des clics et des ouvertures et plus les serveurs attribueront une bonne réputation à vos envois et auront confiance?

Optimisez vos liens et vos call-to-action (toujours un lien au format texte pour le CTA principal à cause des images bloquées sur les destinataires inconnus).
Une autre bonne technique consiste a vehiculer de l’émotion en parlant de vous: 

  • Aujourd’hui j’ai appris quelquechose qui m’exaspère;
  • Je suis content aujourd’hui et je vais vous exliquer pourquoi;
  • Je suis trés exité par cette dernière trouvaille… 

Vous pourrez ensuite commencer un « story-telling », (Par exemple, « Hier, ou la semaine dernière je vous ai parlé de… », « Suite à notre précédente découverte… »).

Vous pouvez bien sûr faire résonner tout ça dans votre pre-header pour éveiller la curiosité.

LE MINIMUM: UN MAXIMUM DE PERSONNALISATION

La meilleure façon d’augmenter vos taux d’ouverture drastiquement consiste à personnaliser au maximum vos envois. Objet, Pre-header et même contenu sont aujourd’hui le minimum à personnaliser pour établir une relation de confiance. Ceci implique un ciblage et une segmentation de votre base de contacts la plus fine possible. Avec Mail Next, vous pourrez cibler et personnaliser vos newsletters suivant des critères illimités (fonction, genre, civilité, fonction, service,profession, ou tout autres champs créés par vos soins).

DEMANDEZ UNE IP DEDIÉE

N’hésitez pas à demander une IP dédiée à votre fournisseur pour vos envois. Elle vous permettra d’être 100% autonome sur votre réputation.

Lisez aussi notre article sur la délivrabilité.

Laisser un commentaire